Partagez | 
 

 (F) Evan Rachel Wood ★ « Tu t’en vas à la dérive sur la rivière du souvenir, et moi courant sur la rive, je te crie de revenir. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathaniel J. Wright

avatar

MESSAGES : 27
◮ AGE DU PERSO : 25ans
◮ CREDITS : Bedshaped
◮ AVATAR : Milo Ventimiglia

MessageSujet: (F) Evan Rachel Wood ★ « Tu t’en vas à la dérive sur la rivière du souvenir, et moi courant sur la rive, je te crie de revenir. »   Lun 27 Juin - 12:04


© evanrachelwoodlove - tumblr
'' If Cupid's got a gun, then he's shootin' ,,

Arizona Roxanne Eastwood
Evan Rachel Wood ▬ 24ans ▬ Née à San Francisco ▬ Profession au choix ▬ Ebony Warriors (élèves OU Profs)

▲ INFORMATIONS IMPORTANTES
► Dynamique - Agressive - Renfermée - Orgueilleuse - Brillante - Attentionnée - Bornée - Persévérante - Sensuelle - Affable - Perspicace - Impassible - Placide - Franche - Drôle - Cynique - Compétitive - Tendre - Ambitieuse - Fetarde - Insouciante - Généreuse - Possessive - Discrète - Autoritaire - Indépendante - Lunatique
► MEMOIRE MUSCULAIRE 4/5 : Le corps de Arizona mémorise en un quart de secondes tout ce qu'elle peut voir à la télévision, d'une technique de combat très compliqué qui nécessite de l'entraînement afin d'être exécuté à un simple coup de main pour une recette de cuisine. Elle peut donc emmagasiner tous les plus grands mouvements de sportifs que cela soit sauts, coups de poings, coups de pieds, esquive, feintes de corps et autres pour se défendre avec une agilité extrême. Au quotidien, elle est également très indépendante et efficace pour tâches ménagères et autres.
► Elle se trouve du côté Baxter, a l'inverse de Nathaniel.
► Juste un petit topo sur son caractère étrange, c'est donc quelqu'un d'assez lunaire et très fêtarde, qui prends pourtant ses études au sein de l'Institution et sa cause très au sérieux. Elle a toujours été d'ailleurs une élève brillante qui a su jongler entre loisirs et devoirs. Elle a beau paraître dévergondée, cela reste quelqu'un de très fermé et mystérieux qui n'aime pas parler d'elle et envoie facilement bouler les gens inintéressants. Avec son côté un peu agressive, elle est cependant parfois un peu timides avec son entourage ou les gens qui peuvent l'impressionner ( mis à part quand elle est ivre bien sûr) . C'est quelqu'un de très orgueilleux et persévérante qui n'aime pas perdre, du moins dans sa profession.
► Après pour sa classe sociale, il faut donc qu'elle soit de classe aisée afin qu'elle soit promise a de brillantes études et avenir, contrairement a Nathaniel, plutôt de classe moyenne, études compromises suite à son entrée dans l'institution il y a X temps. Elle a eu une enfance difficile et un traumatisme qui l'a rendu plus agressive durant son enfance : sa mère est morte lorsqu'elle avait une dizaine d'années et elle se trouvait sous l'autorité omniprésente et très stricte de son père, et Nathaniel lui a donc apporté un peu de gaieté et insouciance dans sa vie.

▲ PRECISIONS

Spoiler:
 


Dernière édition par Nathaniel J. Wright le Lun 27 Juin - 12:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel J. Wright

avatar

MESSAGES : 27
◮ AGE DU PERSO : 25ans
◮ CREDITS : Bedshaped
◮ AVATAR : Milo Ventimiglia

MessageSujet: Re: (F) Evan Rachel Wood ★ « Tu t’en vas à la dérive sur la rivière du souvenir, et moi courant sur la rive, je te crie de revenir. »   Lun 27 Juin - 12:05

▲ RELATIONS AVEC LE PERSONNAGE
Citation :


Au début, nous étions de simples connaissances d'amis communs, mais à force de se revoir encore et encore, nous avons développés une certaine complicité. Le début de notre amitié qui s'est par la suite embrumée. J'étais devenu un bon ami, son confident. Et accessoirement, découvrant peu à peu ses failles, des qualités que je n'avais jamais vu avant, je me suis rendu compte que, comme un con, j'était tombé fou amoureux d'elle. J'étais toujours là pour elle, qu'importe les sales copains qu'elle a eu, problèmes, conneries qu'elles a faites, j'étais toujours là pour elle. Comme elle fut toujours là pour moi. Et puis un jour, remonté par une de nos disputes en tant qu'amis, j'ai fini par lâcher ce petit secret que je tenais en moi, mon amour pour elle. Je me suis au départ pris une grosse claque avant qu'elle me dise : « SALE ABRUTI! Pourquoi tu l'as pas dit plus tôt?!» et on s'est embrassés, et on a passés une nuit formidable, et on a eu une relation plein d'amour et de passion. Elle savait qu'elle pouvait compter sur mon côté protecteur, un peu badass et drôle, et moi sur son côté un peu fou, affectueuse et attentive. On s'engueulait de temps en temps, mais cela venait plus de nos deux caractères gueulards et rancuniers. On aimait personne mais une personne nous aimait en retour, l'un comme l'autre. C'est également pendant cette période que j'ai plus ou moins surpris l'existence de son don, au départ, j'étais comme soulagé, soulagé de ne pas être un monstre, soulagé d'avoir quelqu'un comme moi, je me disais que c'était un signe, que cela voulait dire qu'elle était mon âme soeur. Je lui ai donc révélé le mien après maintes hésitations et questionnements, et bizarrement, elle l'a plutôt bien pris aussi. Au final, je m'amusais à lui donner des trucs supers complexes ou très amusants afin de tester sa mémoire musculaire, et elle de son côté faisait tout parfois pour me rendre gai et que le soleil brille de ses plus beaux feux sur la ville, ou alors tout faire pour m'énerver pour que de l'orage apparaisse. Car oui, il faut savoir que Arizona déteste les nuits d'orages seules, mais lorsqu'elle les passent avec moi, elle les adorent, étant donné que nous passons notre soirée à faire des blind tests, bouffer des chocolats ou jouer au Scrabble / Poker. Et on pensait pouvoir vivre ainsi, sans se préoccuper du lendemain, des problèmes, de ses crises, de mes conneries, d'amour et de joints, ici , dans cette ville de San Francisco. On a eu tort.

En effet, après trois ans de vie en couple, finalement, le temps et nos caractères renfermés avec d'immenses carapaces a fini par se retourner contre nous. Plus je commençais à connaître, plus je comprenais a quel point c'était une jeune femme brisée et qui avait souffert durant son enfance. Moi aussi j'étais complètement pété comme mec, ensembles finalement, ne formaient-on pas une équipe de bras cassés? Sans avenir réel? Plusieurs fois je me suis posé la question, dans le fond, Arizona était quelqu'un de bien, seulement perverti par la société et des mecs rebelles et têtes brûlées comme moi. J'étais un menteur après tout. Je ne pouvais assurer sa protection, lui garantir ma présence, mon amour tout au long de notre vie, du moins je ne pouvais le promettre. C'est finalement l'annonce de l'existence de cette foutue Institution qui nous a séparés. Elle, elle voulait y aller, changer des choses, utiliser son pouvoir, côtoyer d'autres gens, moi qui la croyait renfermée, je lui découvrais une soudaine ouverture d'esprit qui m'agaçait au plus haut point possible. Moi j'étais encore jaloux et rancunier qu'il ne m'ai jamais appelle, car sans eux, j'aurais pas eu la vie de merde que j'ai eu. Mais bien sûr, elle a toujours eu papa qui l'aimait, bien qu'il était quelques peu oppressant, elle a eu de la chance, elle a toujours eu une vie sympa et du blé pour vivre, à ma différence. Jaloux de cette institution, qui en plus de m'avoir coûté une vie de merde, me séparait de ma petite amie, seul être qui comptait réellement à mes yeux, on a donc eu une violente dispute, et Arizona s'éloignait de plus en plus de moi par la suite. Nous nous voyions de moins en moins, elle fréquentait d'autres personnes, mutants ou non, devenait plus indépendante et se détachait peu à peu de la bulle que nous avions aveuglement construits. J'assistais à cela avec impuissance tandis que Arizona le regardait sans rien faire plonger dans la drogue et l'alcool. Un jour, lorsque je la vis alors avec un autre homme, alors qu'elle sortait de son lieu de travail, sans réfléchir et tout simplement hors de moi de m'être fait remplacé ainsi, j'allais frapper le type et le tabasser sec. Aveuglé par mon énervement, la rancune d'avoir vue ma Arizona filer ainsi sous mes yeux ces derniers mois et se pavaner avec un autre, je ne vis pas que c'était le patron de la jeune femme, et tout simplement dépossédé de mon propre corps, continuait à frapper. Ce dernier pauvre jeune homme finit donc à l'hôpital j'allais en prison, pour les trois mois qui suivirent. La seule fois ou Arizona vint finalement le voir c'était pour me dire : : « Comment t'as pu tabasser ce type totalement innocent qui se trouvait être mon patron abruti? Moi qui tout ce temps avait été complètement folle de toi, qui avait un jour pensé qu'on aurait pu passer notre vie ensembles si on l'avait voulu. Je te hais Nathaniel, et si j'avais pu, j'aurais tout fait pour que tu viennes jamais au monde pourrir ma vie, m'avoir rendue folle et m'avoir fait tant souffrir d'amour depuis que je te connais, disparais de ma vie, j'veux plus jamais te voir, t'as intérêt à ce qu'il s'en sort entre tous les coups que tu lui as foutus, car sinon je te jure que je te buterais moi même. » Je restais là abasourdi, le téléphone planté aux oreilles, larmes aux yeux et mâchoires serrés. J'aurais aimé la supplier, lui dire combien j'étais désolé, tout déballer, mais c'est pas mon genre, et vu ce que la jeune femme venait de me dire, j'avait plus qu'à encaisser et l'oublier. Mais comment l'oublier, celle avec laquelle j'avais passé tous mes plus grands instants de bonheur, tout fait, tout ressenti ? Aujourd'hui, j'ai appris grâce à diverses sources qu'elle a rejoint l'Institution et qu'elle est du côté "Baxter". EN tout cas, elle est très forte, car elle m'a tué tout simplement. Vidé de toute émotion et espoir d'être à nouveau heureux sur cette planète Terre. Aujourd'hui, mon âme torturé est remplie de regrets, surtout après avoir vu pendant les trois minutes et 33 secondes que je la tuais de mes propres mains lors d'un grand affrontement. Je ne sais comment stopper cette tragique destinée, ou la revoir, comment me faire pardonner, si j'ai envie de me faire pardonner, car maintenant qu'elle a rejoint ce camp, elle ne doit déjà plus être la même depuis que je l'ai réellement quitté, c'est à dire il y a six mois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(F) Evan Rachel Wood ★ « Tu t’en vas à la dérive sur la rivière du souvenir, et moi courant sur la rive, je te crie de revenir. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Jamie Bell
» Dita Von Teese
» Kate interviews !!!
» Rachel Hurd-Wood
» Rachel McAdams
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Come and get me-