Partagez | 
 

 La tempête arrive ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rehan Meyer
OXYMORE ϟ vos secrets seront les miens
avatar

MESSAGES : 49
◮ AGE DU PERSO : .23 ans
◮ MOOD : Joueuse
◮ QUOTE : - En fait tu te donnes des airs comme ça mais t’es un gentil !
- Ta gueule !


◮ CREDITS : .Avatar : Birdie
◮ AVATAR : Robert Pattinson

MessageSujet: La tempête arrive ...   Lun 27 Juin - 15:24

Aujourd’hui était une belle journée ensoleillée où il était préférable de sortir plutôt que de rester enfermé dans le château. D’autant plus que les cours s’étaient terminés assez tôt, ce qui laissait largement aux étudiants le loisir de profiter du bon temps à l’extérieur. Et moi avec. Surtout moi d’ailleurs, parce que je n’étais absolument pas du genre à aller m’enfermer dans la bibliothèque, alors que les examens approchaient. De toute façon je n’aimais pas ce genre d’endroit, les gens pensaient trop fort, trop vite, trop quoi. Ce qui me provoquais toujours des maux de tête, bien que j’avais appris à m’y faire, ce n’étais jamais très agréable. Surtout quand c’était dans des endroits clos et fermé, comme l’intérieur du château où c’était facile d’entendre les songes de tout le monde. Je ne maitrisais toujours pas totalement mon pouvoir, si bien que je ne savais pas toujours comment gérer ça. C’était plus facile quand j’étais dehors, le fait de ne pas être enfermé m’aidait d’avantage à me concentrer pour finalement ne pas écouter ce que pensais les gens. Parce que franchement, même si par moment ça pouvait être amusant de tout savoir, et bah d’autre fois ça m’ennuyais, encore plus parce qu’il y avait certaines pensées dont j’en avais rien à foutre. Du genre je sais pas comment lui dire que je l’aime… Il faut vraiment que je me refasse ma manucure … Demain je me lance, et je lui avoue mon amour… Gosh ce que les gens pouvaient être niais par moment. Même si j’essayais de filtrer leur pensées pour rien n’entendre, n’empêche il y avait toujours des bouts qui venaient à moi quand je me promenais, et c’était assez pénible. Dévalant les escaliers, je décidai qu’il était temps pour moi d’aller dehors, en plus c’était l’heure de la pause clope. « Ma douce Bones, où est-elle, il faut que je la vois. Elle me manque déjà… » Je me retournai vers l’auteur de cette pensée qui m’interpella pour finalement tomber nez à nez avec Onyxe, l’air béat en train de penser à des souvenirs qu’il avait en tête – enfin plutôt que moi je lui avais mit en tête, et qui était carrément faux. Il pensait à sa soit disante petite amie, ne cherchant qu’à la retrouver. Et moi ça me faisait marrer, parce que oui, avouez c’était carrément drôle, surtout quand je savais que c’était moi seul le responsable de cette attitude. Mais le pauvre mec, il s’était toujours comporté comme un con avec les filles, autant le remettre sur pied et le faire se calmer un peu non ? Bon d’accord, mon geste n’était absolument pas dû à ça. C’était plus pour – une fois de plus, emmerder Bones que je lui avais fait cette petite plaisanterie. Abusant une fois de plus de mon don pour faire une connerie avec… J’avoue, ce n’était peut être sympa, mais ça avait au moins le mérite de me faire rire.

Laissant l’homme caillou à ses pensées, je me dirigeai vers l’extérieur alors que je croisai quelque pote en train de se faire une partie de basket. J’aurais bien aimé jouer avec eux si je n’avais pas été aussi fainéant. Mais j’étais d’avantage d’humeur à flemmarder aujourd’hui, c’est pourquoi, je préférai me diriger vers le parc de l’institut pour trouver un endroit tranquille où je pourrais m’allonger et fumer ma clope. C’est alors que je m’installai dans l’herbe, tout contre un arbre qui me faisait de l’ombre allumant ma cigarette et regardant autour de moi. J’arrivais à intercepter les pensées de quelqu’un, mais je ne savais pas d’où ça venait. Je ne tardai pas à avoir la réponse lorsque l’arbre contre lequel j’étais assis se transforma … En femme. J’étais surpris. On envoyais vraiment des belles tout les jours ici – des surprise, quoi que des femmes aussi. « Pardon, je voulais pas te déranger, mais bon, t’étais un peu le seul arbre dans la pelouse. » Ajoutais-je pour me justifier alors qu’elle se présenta sous son pseudo mutant, Dame Nature, comme c’était original. Alors apparemment elle avait la capacité de se changer en arbre. Cool hein ? Les mutant ne cesseront jamais de me surprendre, décidément. « Est-ce que tu peux aussi te changer en arbre à fruit ? Non parce que voilà, j’ai très faim… » Elle me regarda, vexée. Alors que je ne comprenais pas pourquoi. Elle avait un don merveilleux, autant s’en servir non ? Mais visiblement, par son passé elle avait été exploitée, des hommes avaient déjà coupé ses branches, croyant avoir à faire à un vrai arbre, et maintenant elle ne supportait plus que quiconque touche à ses feuilles. Elle repartie, vexée, alors que moi maintenant je n’avais même plus d’ombre, ce n’était pas très sympa quand même. J’aurais put attraper une insolation. Mais malheureusement, je ne put rester bien longtemps dans ma demi-sieste, puisqu’une voix lointaine, mais pourtant très portée et que je ne connaissais que trop bien vint me tirer de mon moment de tranquillité « REHAAAAAAAN !!! » J’aurais encore put l’entendre à des kilomètres, mais qu’est-ce que j’avais put encore faire encore ? – bon d’accord, je savais parfaitement ce que j’avais fait, mais cela ne m’empêcha pas d’arborer mon sourire habituel. « Moi aussi je suis content de te voir. » Ajoutais-je tout sourire alors qu’elle venait de courir vers moi – rattrapée de près par Onyxe qui avait eu du mal à suivre le rythme visiblement. J’étais mort de rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bones
KATNISS ◮ aces of spades
1,2 whoop whoop

avatar

MESSAGES : 100
◮ AGE DU PERSO : vingt-cinq ans
◮ QUOTE : " NO COMMENT. "
" C’est gros, c’est rond, j’aime bien. "
" - Vous buvez pour oublier ?
- Non, je bois pour me souvenir "
(Wolverine)
◮ CREDITS : AVATAR (aurélie) SIGNATURES (thechildlikempress)
◮ AVATAR : EMILY BROWNING.

MessageSujet: Re: La tempête arrive ...   Lun 27 Juin - 17:36

Un matin de cours comme les autres, avec ces tas de professeurs qui essayent de nous faire nous surpasser encore et encore. J’étais dans la salle d’entrainement, une salle incroyable qui était capable de recréer n’importe quel monde ou décors en nous imposant des embûches qu’on devait contourner avec nos pouvoirs. C’était mon lieu préféré à l’institut, ici on était libre de faire ce qu’on voulait, sans limite, sans avoir constamment peur de blesser quelqu’un ou de casser quelque chose. C’est ici que j’apprenais, jour après jour, à contrôler mes pouvoirs et au final j’étais plutôt fière de moi, j’avais fait des progrès faramineux et une certaine fierté s’emparait de moi à chaque fois que je réussissais ce que j’avais en tête. Bon, ce serait mentir de dire que j’ai acquis l’entière maîtrise de mes pouvoirs … Parfois je me retrouve en 1800 sans comprendre comment, parce que oui, en dehors de contrôler la météo, je contrôle aussi le temps qui passe, cool hein ? D’autres fois un orage se déclenche ainsi qu’une tempête emportant tout sur son passage … En général je me fais remonter les bretelles par Baxter, mais je dois avouer que ça me passe vite au dessus de la tête …
La séance de mise à l’épreuve touchait à sa fin, j’étais morte de fatigue et je voyais déjà ma sieste sous les pommiers se profiler à l’horizon, bien loin de m’imaginer ce qui allait suivre. « Bravo Bones, tu t’améliores vraiment, c’est dingue. » Lupa, une métamorphe animale, était venue s’entraîner avec moi, on avait reconstitué une forêt dans la pièce et elle adorait prendre l’apparence d’un loup, d’un ours … Je l’admirais en secret, j’avais toujours rêvé de savoir ce que ça faisait quand tout son corps se transforme, surtout en animal … « Merci Lupa, toi aussi tu t’es bien débrouillée. Impressionnant ta capacité à changer de caméléon à serpent à panthère à … Bref, tu vois ce que je veux dire. » « Merci, mais mon pouvoir est un peu toujours le même … Toi c’est vraiment cool. Enfin bon, tu veux aller faire un tour du côté de chez Finnster, observer leurs petits élèves ? » J’hésitais un instant. Je n’aimais pas retourner là-bas, surtout pour les observer du coin de l’œil. Les lieux me rappelaient une partie de ma vie mutant que je préférais oublier … « C’est gentil, mais je préfère pas, une autre fois peut être, je suis crevée. » Je lui souris fébrilement et me dépêchais de partir. Finnster … C’était au tout début, quand j’ai découvert mes pouvoirs. Ce sont ses professeurs qui ont été les premiers à quémander mon adhésion à leur groupe, perdue, me croyant seule face à tous j’ai accepté sans trop me poser de questions. Et puis je me suis vite rendue compte que ce n’était pas pour moi, que mes pouvoirs pourraient créer de biens gros dégâts si je restais là-bas, alors comme une opportuniste j’ai retourné ma veste pour Lawrence Baxter. Au passage j’ai embarqué Rehan. J’y retourne quelque fois pour revoir d’anciens élèves qui ne me détestent pas comme Curtis, mais si je peux éviter d’y aller bah … j’évite.

Je me retrouvais vite dans le grand jardin de l’institut, une chaleur écrasante s’écrasa sur moi. « J’avais bien besoin de ça … » Je rassemblais mes dernières fortes et en quelques secondes une légère brise bien fraîche caressa ma peau. « Et voilà, le tour est joué. » Je voyais les visages des élèves s’illuminer d’un coup, remerciant le bon dieu pour ce vent frais. J’étais prête à m’affaler dans l’herbe mais un intrus accourut vers moi me tirant de ma rêverie. « Bones ! Ma belle Bones, je te cherchais partout, je commençais vraiment à désespérer ! » Je soufflais d’agacement, encore lui … « Onyxe … » Ça faisait deux, trois jours que je le voyais rôder autour de moi, me regardant sans grande discrétion, n’osant pas venir me parler. « Qu’est-ce que tu veux ? » Après coup je me rendis compte que je ne lui répondais pas de la manière la plus agréable qu’il soit, mais j’avais un grand besoin d’air frais, de solitude. « Juste être avec toi … Tu sais depuis la fête je ne cesse pas de penser à toi, à nous. » « Onyxe, je t’ai embrassé, j’avais un peu pu, beaucoup trop même, comme à chaque fois et c’est tombé sur toi. Je veux pas être méchante mais ça s’arrête là d’accord ? » J’étais prête à m’éloigner mais il me retint. « Bones, la vérité te fait-elle aussi mal ? On est un couple, un vrai de vrai, il faudrait peut être que tu penses à assumer. » Je manquais de m’étrangler. « Pardon ?! Onyxe, écoute, je suis vraiment désolée, on t’a fait une mauvaise blague. Essaye de m’oublier d’accord ? Et jette plutôt ton dévolu sur … je sais pas moi, Electra ou Skiller. Tout le monde sauf moi … » Je m’enfuis rapidement. Rehan. Cet abruti de Rehan. Ca ne lui avait visiblement pas suffit de m’enlever la mémoire il avait, en plus, dû s’amuser à retourner le cerveau de ce pauvre Onyxe. Il allait m’entendre.
Je marchais à grand pas dans le jardin, certaine de le trouver quelque part, clope à la bouche. Mon coup ne manqua pas, en quelque seconde je le repérais. « REHAAAAAAAN!!! » J’étais furieuse, prête à le foudroyer, au sens premier du terme, sur place. « Moi aussi je suis content de te voir. » « Rehan George Meyer, je te conseille sérieusement d’enlever ce sourire de ta tête ou je te foudroie ! » Je reprenais mon souffle doucement. « Tu as … t’as … t’es allé jusqu’à lui retourner la tête ? C’est une blague ? T’es vraiment incroyable … » « Incroyable ? Oui je sais, j’adore ! » « Rehan ! C’est pas drôle ! Le pauvre Onyxe avait cette mine de chien battu, et moi comme d’habitude j’ai du le rembarrer assez violemment. Je te hais. » Il riait toujours, presque aux éclats. Je réfléchis deux minutes et me concentrai afin de faire tomber la pluie juste au dessus sa tête. « En espérant que te rafraichisse les idées Georgi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rehan Meyer
OXYMORE ϟ vos secrets seront les miens
avatar

MESSAGES : 49
◮ AGE DU PERSO : .23 ans
◮ MOOD : Joueuse
◮ QUOTE : - En fait tu te donnes des airs comme ça mais t’es un gentil !
- Ta gueule !


◮ CREDITS : .Avatar : Birdie
◮ AVATAR : Robert Pattinson

MessageSujet: Re: La tempête arrive ...   Lun 27 Juin - 22:27

Visiblement aujourd’hui, il n’y aurait pas qu’à la femme arbre que je ferais du tord. Ce qui n’était pas nouveau de toute manière, puisque j’adorais aller emmerder mon monde – même si pour Dame Nature, je peux vous assurez que ce n’était pas voulu. Et plus particulièrement d’ailleurs, j’adorais embêter Bones, elle plus que n’importe qui. Et ne venez pas me demandez pourquoi parce que je ne vous le dirais pas, ou alors je ferais en sorte que vous oubliez immédiatement ma réponse – compris ? Je passais le plus clair de mon temps à venir la chercher et la titiller, je dois dire qu’elle me renvoyait plutôt bien la balle. Et je dois dire que c’était ça qui me plaisait le plus chez elle, même si ça provoquait d’innombrables disputes, sans fin. En vérité, elles ne s’étaient jamais terminées depuis que l’on se connaissait. C’était toujours comme ça entre nous. Je prenais ça comme un jeu au départ – toujours d’ailleurs, mais je savais très bien que ça cachait bien plus, dans le fond. J’en avais même eu la preuve vivante, donc je le savais très bien. Mais pas elle. Non parce que je lui avais une fois de plus effacé la mémoire. Même si au départ mon don m’embêtait plus qu’autre chose, je dois dire que là, il était bien utile. Malgré que Baxter ne cesse de répété que l’on ne devrait pas utiliser nos capacités à l’insu des autres mutants – hormis ceux chez Finnster, et bien je dois avouer que j’appliquais très mal cette règle avec ma très chère Bones. Mais d’un côté, je savais que ça lui rendait bien service à elle aussi. Après tout embrasser Onyxe n’était très certainement pas la meilleure idée qu’elle avait eu dans sa vie – sérieusement ce mec est un crétin. J’étais fier de moi, parce qu’en lui faisant oublier ce passage douloureux de son existence – personnellement j’aurais été dégoutée à sa place, et bien ainsi je l’aidais grandement. Je me trouvais génial, parce que bon, c’était un sacré coup de pouce que je venais de lui donner. Même si je n’avais pas put au passage, m’empêcher d’en faire encore une fois un peu trop. Mais le pauvre garçon avait bien besoin qu’on lui apprenne la courtoisie avec les jeunes femmes, afin que ses idées soient un peu remises en place. Bien que j’étais totalement le plus mal placé pour dire ça. Et puis de toute façon, je savais très bien qu’il aurait beau faire tout ce qu’elle voulait, Bones ne voudrait pas de lui – enfin du moins j’essayais de m’en convaincre. Mais du coup, ça ne m’avait pas trop empêché de commettre ma charmante petite blague.

J’allais peut être le regretter amèrement. Enfin non, je ne sais pas, en général je ne regrette rien. Enfin presque rien, je sais très bien que par moment, je n’aurais absolument jamais du me servir de mon don pour effacer certains souvenirs. Je pensais que ça ne pouvais que me faciliter les choses, tant bien que même absorber trop de pensée allait sans doute un jour me rendre fou. Mais ne parlons pas de malheur, aujourd’hui est une belle journée. Particulièrement belle. Et comme pour l’ensoleiller un peu plus, Bones arriva, suivie de son nouveau pot de colle, alors que je ne pouvais me retenir de rigoler. Le pauvre Onyxe, je l’entendais penser d’ici, il s’acharnait et voulait tout faire pour que son couple fonctionne … c’était tellement mignon, et affreusement ridicule en même temps. Il essayait d’en placer une, alors que la jeune femme était déjà devant moi pour me crier dessus, rien d’inhabituel en somme. Si je peux me permettre une remarque, elle devrait tout de même s’essayer au yoga, parait-il que ça détend ce truc. Parce qu’elle me semblait bien énervée, alors que moi j’étais d’un calme à toute épreuve. Et en plus elle se mettait maintenant à me menacer, mais c’est qu’elle me ferait presque peur ma petite Bones. Bon d’accord, elle arrivait à me faire peur quand elle me ramenait une tempête, mais ça je me garderais bien de le lui dire. J’éclatais de rire, j’arrivais plus à m’arrêter. « Rehan ! C’est pas drôle ! Le pauvre Onyxe avait cette mine de chien battu, et moi comme d’habitude j’ai du le rembarrer assez violemment. Je te hais. » « Mais moi aussi je t’aime. » Ajoutais-je insolent, avec ce rire narquois qui ne pouvait plus quitter mon visage… Enfin jusqu’à ce qu’il se mette à pleuvoir sur ma gueule, à moi seul bien entendu. « En espérant que te rafraichisse les idées Georgi. » Je lui jettais un regard noir, alors qu’en à peine quelque seconde je venais d’être trempé, et en plus ça venait d’éteindre ma cigarette. Ce n’était pas comme si j’étais pauvre et que le tabac n’était pas cher hein. Je grommelais, en mode rabat-joie. « Tu va voir ce que je vais en faire moi de tes idées. » Ajoutais-je, alors que quelques élèves au loin me regardait en rigolant parce que j’étais le seul mec trempé au beau milieu de cette chaleur et sans piscine. Je me concentrai, essayant de lui mettre un faux souvenir dans la tête lui remémorant qu’elle devait impérativement s’excuser devant moi… Mais je n’achevai pas cette tâche, parce qu’Onyxe mon meilleur ami venait encore de débarquer. « Oh ma Bones ! Regarde ton pokémon est de retour. Pas besoin de pokéball pour qu’il soit partout avec toi. » Ajoutais-je l’air rieur. Les pokémon, c’était vraiment un truc qui avait berné mon enfance, je savais bien qu’Onyxe était le nom de l’un d’entre eux et qu’il était pas aller chercher son pseudo bien loin. Pourquoi pas s’appeler racaillou tant qu’à faire ? « Ma douce Bones. Si ce garçon t’importune je peux venir lui lancer des cailloux. » Ajoutat-il. Il avait la capacité de se changer en pierre, et d’en lancer. Waouh, fantastique. Personnellement et sans me vanter bien entendu – ce n’est pas mon style, et bien je trouve que mon don il a plus de la gueule que le sien. « Non merci, sans façon. Mais si un jour j’ai envie d’avoir une maison et d’y mettre du gravier je t’apelle, ok ? » Je rigolais encore, essayant de le rembarrer pour une fois de plus faire mon malin devant Bones, ce que je savais si bien faire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bones
KATNISS ◮ aces of spades
1,2 whoop whoop

avatar

MESSAGES : 100
◮ AGE DU PERSO : vingt-cinq ans
◮ QUOTE : " NO COMMENT. "
" C’est gros, c’est rond, j’aime bien. "
" - Vous buvez pour oublier ?
- Non, je bois pour me souvenir "
(Wolverine)
◮ CREDITS : AVATAR (aurélie) SIGNATURES (thechildlikempress)
◮ AVATAR : EMILY BROWNING.

MessageSujet: Re: La tempête arrive ...   Mar 28 Juin - 18:07

Ouais, Rehan et moi c’est assez spécial quand on regarde bien, en même temps on est aussi assez spéciaux dans le genre donc au fond, c’est logique, mais il n’empêche que même moi, parfois, je nous comprends pas. On se cherche constamment, quelque soit le terrain, le moment, la discussion. J’adore, c’est drôle et je sais que ça ne se finira jamais mal. Oui parce que quand je lui fais tomber de la grêle sur le crâne je trouve ça plus drôle qu’autre chose … Et puis, il se défend bien, toujours à m’enlever la mémoire ou à me faire croire dur comme fer à des choses totalement irréelles. On aurait pu se détester, être comme des mutants rivaux, mais il y a un truc qui fait que c’est pas possible. Ne cherchez pas quoi, vous ne trouverez pas, aucun de nous deux ne sait. Quoi que, lui, avec son méga pouvoir si ça se trouve il le sait très bien … Par moment on se parle et il reprend ce qu’il vient de dire comme si il ne fallait pas que je sois au courant, comment si il faisait tout pour que je m’en rappelle pas, c’est très frustrant, mais je suis complètement incapable d’y faire quoi que ce soit. Dans ces moments là je le déteste vraiment. En y réfléchissant bien il me rend souvent service, sans forcément le vouloir. Il me fait oublier des événements pas très glorieux ou me permet de recommencer des examens ratés en enlevant la mémoire des professeurs. Si Baxter savait ça il nous renverrait surement chez nous vite fait bien fait. Quoi que non, on est très prometteurs Rehan et moi, il préfère garder des pseudos-rebelles plutôt que de les donner dans le creux de la main à son ennemie public numéro un : Finnster. Alors on en profite, au fond on peut faire ce qu’on veut lui et moi, on se sent libres, ça fait du bien.
Donc ouais, il m’aide souvent pour tourner la page. Et comme aujourd’hui, est-ce que je dois réellement lui en vouloir de m’avoir fait oublier ce doux et tendre baiser avec Onyxe ? Dans l’absolu je devrais lui être éternellement reconnaissante, ce mec est un vrai crétin, très gentil et qui ne ferait pas de mal à une mouche, mais avec un QI proche de celui d’un mammouth … Seulement voilà, il ne s’est pas contenté de me faire oublier la mémoire, il a foutu des gros mensonges dans le crâne de l’autre pokemon et là … là je lui en veux, c’est vraiment pas drôle. Pendant combien de temps je vais encore devoir me le coltiner ? Je déteste plus que tout qu’on me suive à la trace et qu’on diss amen à tous mes faits et gestes. Au pire, je pourrai faire croire à Rehan que je suis tombée follement amoureuse d’Onyxe, ça le rendrait vert de rage. Sauf que bon, regardez deux minutes cette boule de pierre, personne ne voudrait de lui, même pas Dame Nature.

Alors ouais, je m’étais vengée ; une jolie et fraîche petite averse venait se s’écraser sur lui sans qu’il ne se rende compte de rien. J’étais très rapide dans le genre et j’adorais me venger comme je le pouvais. Bon, j’aurais pu faire tomber de la neige, un éclair ou quelque chose de plus dangereux, mais s’il attrape une pneumonie j’aurai l’air malin à traîner seule dans les grands couloirs de l’institut.
Sa mine totalement défaite me fit bien rire, un rire malicieux et fier. . « Tu va voir ce que je vais en faire moi de tes idées. » Il était énervé, pas méchamment, mais comme quelqu’un qu’on avait vite calmé. Je jubilais d’autant plus que pas mal d’élèves étaient dehors avec le temps qui faisait, d’autant plus de monde pour assister à la douche de Rehan. Sa cigarette s’était évidemment éteinte, je lui arrachais de la bouche. Un autre tour de magie ? En un dixième de seconde le soleil chauffa si fort que la cigarette était quasiment, complètement sèche, il ne me restait plus qu’à l’allumer. « A trop vouloir jouer avec le feu on finit par se brûler les ailes Meyer. » Il serrait la mâchoire, c’était très drôle, mais il changea vite de sujet quand Onyxe repointa le bout de son foutu nez. . « Oh ma Bones ! Regarde ton pokémon est de retour. Pas besoin de pokéball pour qu’il soit partout avec toi. » Je lui fis une grimace et soufflais un bon coup. A mon tour de m’en prendre plein la face … Quand je vous dis qu’Onyxe était un vrai crétin en voilà la preuve formelle, Onyxe. Quel nom … recherché, ahah. Et puis il fallut qu’il ouvre sa bouche. « Ma douce Bones. Si ce garçon t’importune je peux venir lui lancer des cailloux. » Il tenta un regard qui tue en direction de Rehan, c’était à mourir de rire, mais je ne pouvais pas céder à la tentation d’exploser de rire, Rehan se serait senti intelligent. « Non merci, sans façon. Mais si un jour j’ai envie d’avoir une maison et d’y mettre du gravier je t’appelle, ok ? » Rehan rigola à sa propre vanne, typique. On dirait moi. « Une maison où tu vivras seul, pommée en Alaska parce qu’aucune femme même la plus moche n’aura voulu de toi. Une maison en pierre qui pourrait se briser à la première tempête naturelle … ou non ? » C’est vrai que dans quelques années je pourrai détruire même des buildings par un simple souffle, la classe non ? Je me tournais vers Onyxe. « Onyxe laisse tomber, rentre pas dans son jeu, Rehan fait le malin, mais il est jaloux. » Je tirais la langue à Rehan. De vrais gamins vous dîtes ? Il fallait trouver un plan d’attaque, je ne pouvais pas laisser Rehan sur une victoire. Je réfléchis pendant quelques secondes et puis je décidais finalement que tenter de faire croire à une possible liaison entre Onyxe et moi était encore la méthode la plus simple de l’énerver. « Et puis tu sais quoi ? Que ce soit vrai ou non et peu importe mes souvenirs ça me plairait bien de prendre un café avec toi mon Onyxe, histoire de faire connaissance. Qui sait ? » Onyxe fou de joie s’étouffa et cracha une pierre, je retins une mine de dégoût. A coup sûr Rehan ne pourrait pas tomber dans le panneau. « C’est vrai Bones ? Oh comme je suis heureux ! Maintenant ? » Tout sauf maintenant. A vrai dire jamais. « Heu là je suis … occupée et j’ai une cigarette et .. euh .. bref, non pas maintenant. » Rehan rit dans sa barbe en me voyant me perdre dans mes explications. « Toi, fais gaffe ! »

_________________


→ when you get what you want, but not what you need.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rehan Meyer
OXYMORE ϟ vos secrets seront les miens
avatar

MESSAGES : 49
◮ AGE DU PERSO : .23 ans
◮ MOOD : Joueuse
◮ QUOTE : - En fait tu te donnes des airs comme ça mais t’es un gentil !
- Ta gueule !


◮ CREDITS : .Avatar : Birdie
◮ AVATAR : Robert Pattinson

MessageSujet: Re: La tempête arrive ...   Mer 29 Juin - 17:47

Même si ça ne datait pas d’hier que j’étais venu chez Baxter, j’essayais toujours d’apprendre à maitriser ce don que dame nature m’avait donné – non pas la femme arbre, l’autre dame nature. Ce qui était des plus difficiles parce que cela demandait une capacité de concentration énorme. Capacité que je n’avais pas toujours je dois dire. Baxter me le répétait sans cesse. Selon lui, si j’y mettais vraiment du miens je pourrais faire de grande chose et devenir un mutant très puissant. Cependant je n’étais pas sur de vouloir que ça soit le cas. Tout ce qui m’importait était de parvenir enfin à jour à contrôler tout ça, c’était trop épuisant d’entendre à tout moment les pensées des autres dans ma tête, sans parler de tout leur souvenir. Certains étaient difficile, douloureux, et je préférerais ne pas les savoirs, sauf qu’ils venaient à moi sans que je le demande. C’était plus facile avec les personnes que je connaissais très bien, j’arrivais à ne pas toujours m’infiltrer dans leurs pensées et faire un peu tout ce que je voulais. Comme avec Bones par exemple. C’était pour cela que j’arrivais si bien à lui jouer de mauvais tour, mais jamais rien de bien méchant. Et puis ça avait au moins une contrepartie, car en échange j’essayais de ne jamais venir m’infiltrer dans ses pensées les plus intimes. Il n’y avait que pour lui faire des petites blagues et lui effacer la mémoire que j’intervenais, c’était pour la narguer, et puis parce que ça m’arrangeait bien de lui faire oublier certaines choses. Je ne savais pas si c’était d’avantage pour moi ou pour elle, mais par contre dès qu’il s’agissait de sonder son esprit de façon beaucoup plus sérieuse je m’y refusais. Préférant ignorer certaines choses… Par contre, dès qu’il s’agissait d’inconnu ou presque, j’avais beaucoup moins de facilité à faire ce que je voulais de mes pouvoirs. Certains souvenirs et fils de pensées venaient souvent à moi sans que je ne demande rien à personne, c’était agaçant et en plus ça faisait mal à la tête.

Onyxe par exemple tiens ! Ses pensées envers Bones à cette fameuse soirée étaient tout sauf amicale et trop déplacés à mon gout qui plus est. Ce que j’aurais préféré ne pas savoir, mais que voulez-vous, je les avais entendus alors il fallait bien que je face quelque chose avec ça. Lui donnant une petite leçon histoire qu’il apprenne à se contrôler le petit – même si j’étais très mal placé pour lui faire la morale. Plus que n’importe qui d’ailleurs mais heureusement dans l’absolu personne ne pouvait venir s’immiscer dans ma mémoire. Heureusement. Il y avait tellement de truc dont je n’étais absolument pas fier dans ma vie que c’était beaucoup mieux que mes secrets à moi restent dans ma tête. Franchement, si jamais je rencontrais quelqu’un qui avait un don similaire au mien, et bien je le détesterais. Je préférais d’avantage me prendre une averse plutôt que l’on vienne lire mes pensées. Bien sur, il m’était déjà arrivé de fréquenter des télépathes ou truc du genre, mais bon eux je m’en fichais. Du moment que Bones ne venait pas savoir ce que je pensais ça m’allait.

Si parfois je me disais que j’aurais préféré ne jamais avoir de don, je me disais à côté d’Onyxe que le miens n’était pas si mal en fait. Non mais regardez le qui essayais sans cesse d’impressionner les filles avec son lancer de caillou ridicule. Et encore, si ce n’était que ça. Mais j’avais bien vu dans son esprit qu’il s’amusait très souvent à se changer en pierre pour faire en sorte que des gens – et plus particulièrement des filles, viennent se reposer contre lui. Je trouve ça vraiment stupide de vouloir se servir de ses capacités pour draguer ! C’était plus marrant de faire ça à l’ancienne non ? Et non je ne suis pas vieux jeu, mais c’est juste qu’à ce niveau là je préfère compter sur mon charme plutôt qu’autre chose. Bon c’est vrai qu’en regardant Onyxe, il n’en a pas donc d’un côté le pauvre ne doit plus avoir le choix. Bon d’accord, j’étais très méchant avec lui je vous l’accorde. Mais il n’avait cas pas s’approcher de Bones à cette fameuse fête, et je l’aurais sans doute laissé tranquille, mais là c’était plus fort que moi. J’avais envie de hurler de rire à me rouler par terre rien qu’à le voir jouer au pseudo chevalier servant prêt à défendre sa belle à coup de lance pierre. Et en plus il s’y croyait vraiment. Je ne put m’empêcher de venir me moquer de lui ouvertement, parce qu’en général je ne gardais jamais mes blagues pour moi, c’était bien de partager non ? Sauf que là, ça ne semblait faire rire que moi malheureusement. « Une maison où tu vivras seul, pommée en Alaska parce qu’aucune femme même la plus moche n’aura voulu de toi. Une maison en pierre qui pourrait se briser à la première tempête naturelle … ou non ? » » Je m’esclaffa tellement ces paroles étaient invraisemblable. Aucune femme vouloir de moi ? Je crois bien qu’elle a du confondre avec Onyxe hein … « Désolé ma belle mais ne prend pas tes désirs pour des réalités. La tempête je veux bien. Mais seul et sans femmes voulant profiter de ma charmante compagnie ? Ce n’est pas possible ! » M’écriais-je en rigolant avec mon assurance légendaire essayant de la contrarier comme je le pouvais. « Onyxe laisse tomber, rentre pas dans son jeu, Rehan fait le malin, mais il est jaloux. » Je m’esclaffa une deuxième fois. « Ma pauvre Bones, aurais-tu finit par te foudroyer toute seule pour dire pareille bêtises ? » Ajoutais-je moqueur et surtout pour ne pas lui montrer qu’en vérité ça pourrais bien être vrai que je serais jaloux. . « Et puis tu sais quoi ? Que ce soit vrai ou non et peu importe mes souvenirs ça me plairait bien de prendre un café avec toi mon Onyxe, histoire de faire connaissance. Qui sait ? » Je m’esclaffa, une troisième fois. Décidément à la longue j’allais finir par m’étouffer. Je connaissais trop bien Bones pour savoir qu’Onyxe n’était pas son genre et qu’elle ne pensais absolument pas ce qu’elle disait. D’ailleurs, je me demandais bien de qui pouvait-il être le genre. Je ne put me retenir de rigoler lorsqu’il cracha sa pierre, ému. Décidément, je lui avais bien retourné le peu de cervelle qui l’avait à celui là. « C’est vrai Bones ? Oh comme je suis heureux ! Maintenant ? » Quel idiot, il était déjà en train de ce faire plein de films dans sa tête s’imaginant déjà qu’elle venait de lui donner un rencard. Ce qui me fit rire encore, décidément à force j’allais finir par avoir mal au ventre là. « Heu là je suis … occupée et j’ai une cigarette et .. euh .. bref, non pas maintenant. » » Désolé chérie mais tu n’es absolument pas crédible là. Je n’avais pas besoin de lire dans ses pensées pour savoir qu’elle n’avait pas du tout envie de partager un café ou je ne sais quoi avec ce mec. Et c’était d’ailleurs bien parce que je savais qu’il n’y aurait rien entre eux que je m’étais amusé à lui retourner le cerveau de cette manière. Pensez bien qu’avec un autres, beaucoup plus beau et surtout intelligent je ne l’aurais pas fait. Mais heureusement que les Rehan ne court pas les rues hein ? « Toi, fais gaffe ! » Oh mais c’est qu’elle me menacerait presque. « Oooh ma douce Bones tu ne veux pas prendre un café tout de suite ? Et après on pourra même aller se marier ! » Ajoutais-je, imitant la voix niaiseuse qu’Onyxe avait pris tout à l’heure, et j’en profitais pour m’approcher d’elle et reprendre MA cigarette qu’elle m’avait piqué vilement profitant de mon moment d’inattention. Je sortais mon briquet et la ralluma, grand sourire. « Et bien alors Bones, qu’est-ce qui te retiens maintenant ? » Décidément, je ne me lasserais jamais de l’embêter. Je me tournais vers Onyxe qui la regardait d’un air insistant. « Mais qu’est-ce qu’il fou lui ? Il va me casser mon coup si ça continue. Oh ma douce Bones, je t’en prie accepte de partir avec moi, allons nous en loin de ce crétin. » Décidément, il ne semblait pas vraiment m’apprécier le petit. Mais ne savait-il pas tout ce que j’avais fait pour lui ? « Désolé mon cher, mais je crois qu’elle préfère rester avec moi. Offre lui un caillou, peut-être que ça la touchera. » Chuchotais-je ironiquement à « mon ami » qui ne savais décidément absolument pas s’y prendre avec les filles. Enfin, je n’étais peut être pas mieux mais au moins moi je n’étais pas un cas désespéré. Il me regarda, d’un air pas content vexé par cette dernière petite remarque, allons mec, c’est pour rire hein ? Visiblement il ne comprend pas la plaisanterie. « Toi tu laisse ma petite amie tranquille ! » Oula… c’est qu’il commençait à s’énerver le petit, et en plus il ne s’était toujours pas rendu compte que j’avais complètement altéré sa mémoire. « Tu devrais apprendre à le dresser un peu ton pokémon il n'a pas l'air content. Je crois bien qu'il est jaloux. » Dis-je me tournant vers la jeune femme, rigolant, comme toujours. Bon promis, c’était la dernière vanne après j’arrête… Pour le moment quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La tempête arrive ...   

Revenir en haut Aller en bas
 

La tempête arrive ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [AIDE] Problème GPS : pas de FIX à cause de la haute température ?
» Tempéte qui arrive!!
» [AIDE] j'ai un htc hero et je n'arrive pas a envoyer des mp3 par bluetooth
» Campagne Tempête d'Âmes
» [3500] Tempête du chaos ( Bataille légendaire )
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: EXTÉRIEUR-